Le thème de la sieste

El tópico de la siesta

Le journal ‘Time’ affirme dans un article consultable sur son site web qu’en Espagne, il est habituel que les journées commencent à 10 heures du matin et soient interrompues à 14 heures. À partir de ce moment-là, et après le repas prévu, les Espagnols font une sieste ‘de trois heures’, puis retournent à leur poste de travail pour terminer leur journée à 20 heures.

Alors, qu’en est-il de tout cela ?

La réalité est très différente des stéréotypes que nous avons si souvent entendus.

Le cinéma, la littérature ou la télévision ont imposé une série d’idées préconçues sur différentes cultures du monde, acceptées comme vraies sans plus de vérification. Ainsi, nous finissons par penser que nous connaissons parfaitement un pays sans même l’avoir visité.

Pour démonter le cliché sur la sieste et les Espagnols, la Fondation pour l’Éducation à la Santé de l’Hôpital Clínico San Carlos, en collaboration avec l’Association Espagnole du Matelas, a réalisé en 2009 la première étude sur la santé et le repos. Ce rapport, basé sur les réponses de plus de 3 000 personnes, nous donne des données intéressantes sur cette habitude qui n’est pas aussi répandue en Espagne qu’on pourrait le croire, offrant ainsi une image réelle à l’encontre de celle présentée par les médias étrangers.

D’autre part, en raison des températures élevées généralement observées en Espagne à midi, surtout pendant les mois d’été, travailler ou réaliser toute activité, qu’elle soit mentale ou physique, peut être une tâche compliquée. C’est ce que l’on appelle le stress thermique.

En réponse physiologique à l’activité quotidienne, une baisse de l’état d’alerte se produit entre 14h00 et 16h00. La plupart des entreprises et des magasins ferment entre 14h00 et 16h00 car il n’a pas de sens de maintenir les commerces ouverts à des heures où les rues sont désertes et il n’y a pas de clients potentiels. Cela entraîne une extension des horaires d’ouverture en été jusqu’à 22h00, voire plus dans certaines zones du littoral espagnol.

60 % des personnes interrogées affirment ne jamais faire la sieste. Seulement 16,2 % des Espagnols font la sieste tous les jours. 22 % le font parfois, et 3,2 % seulement le week-end.

Ces données montrent que la sieste n’est pas aussi ancrée dans notre culture qu’il n’y paraît, démontant ainsi un stéréotype qui perdure dans le temps.

Abrir chat
1
Hola
¿En qué podemos ayudarte?